Premier événement marquant de la vie de l’association, le week-end de la Sainte Catherine 2012 s’est déroulé au Bas Canlou les 24 et 25 novembre derniers. L’invité inattendu : le vent, qui a fait valdinguer les barnums et s’éparpiller les graines dans la nuit. Des cormiers pousseront entre les rangs de pommes de terre  de Jean-Yves l’an prochain.

Le samedi, la troupe de compagnons, apprentis et aspirants, terminait et baptisait l’ossature de l’abri de jardin en bois du bocage – devenu petit hangar – sous la houlette de Guillaume. Il aura fallu trois week-ends pour aboutir à ce bâtiment qui sort de l’ordinaire, et qui va redonner vie à des pièces de bois, sauvées du feu par Jean-Yves, qui n’attendaient que d’être réhabilitées à leur juste valeur. Nous ne savons pas encore où atterrira la pièce, mais plusieurs se sont déjà montrés intéressés. La journée se terminait par un concert de harpes, chacune avec une sonorité propre influencée par le bois, et par quelques contes autour des arbres.

la charpente baptisée
la charpente baptisée

Dimanche matin, des courageux (surtout des courageuses à vrai dire) se retrouvaient de bon matin au Tertre en Médréac, sur le domaine de Sabrina qui par petites touches successives construit un beau refuge de biodiversité en même temps qu’une belle source de production de bois. Les plantations de cormiers, alisiers, frênes ou encore châtaigniers ont trouvé leur place, bien protégées du gibier qui ne manquera pas de passer par là.

l'équipe de planteurs
l’équipe de planteurs

Au Bas Canlou, les balades autour des talus et des haies, commentées par Matthieu et Yannick, permettaient de comprendre les subtilités entre tailles de formation et élagage, ainsi que l’importance des plans de gestion. A peine revenus au point de départ, les visiteurs étaient happés par François, aussi passionnant qu’adroit à l’équarrissage. Il était accompagné d’un sculpteur et d’un tailleur de bardeaux.

Au final, malgré la météo, cet événement a été une réussite. Un grand merci à tous les participants et un grand bravo à Jean-Yves.

Advertisements