• Contribution au Projet Leader « Produire du bois d’œuvre dans le bocage », piloté par la Chambre d’Agriculture et en partenariat avec la Commune de Breteil

En 2014/2015, à l’invitation de la Chambre d’Agriculture 35 (antenne de Montfort), l’association « l’Arbre Indispensable » avait participé à un groupe de travail et de réflexion sur la question de « La ressource agricole en bois d’œuvre : un potentiel à valoriser ? ». Ce travail avait notamment conduit à la publication d’un intéressant opuscule d’une trentaine de pages intitulé « Guide technique – Entretien courant des haies et autres bordures de champ – Valorisations du bois ».

Dans la continuité de ce travail, La Chambre d’Agriculture a déposé un dossier « LEADER », intitulé « Produire du bois d’œuvre dans le bocage » et visant, entre autres, à permettre à une dizaine d’agriculteurs de mettre en place des plans de gestion des haies de leurs exploitations et faire découvrir aux collectivités locales les potentialités du bois local pour, notamment , la réalisation de leurs agencements communaux . « L’Arbre Indispensable » est partenaire de ce projet et contribue à un certain nombre d’actions, dont :

  • Une formation, réalisée au cours de l’hiver 2016/2017, d’une durée de 4 jours, à destination des agriculteurs et intitulée « Je produis du bois d’œuvre dans mon bocage ». Cette formation a été conduite par Yannick ROBERT, en lien avec Isabelle Sénégas, chargée de mission bocage pour La Chambre d’Agriculture.
  • Une expérimentation de régénération d’une haie vieillissante. La commune de Breteil, partenaire du projet, a permis le prélèvement de plusieurs arbres à maturité sur une haie communale vieillissante en vue de la régénération de celle-ci. Les arbres ainsi récoltés devant servir ensuite à la réalisation de mobilier de plein air.
  • Un chantier- sciage et une visite d’élus locaux. Après avoir commandité un chantier de sciage de ces grumes qui s’est tenu le mardi 31 janvier 2017, la commune de Breteil a organisé une visite de terrain à l’intention d’une vingtaine d’élus du réseau Bruded, le jeudi 30 mars 2017. « L’Arbre Indispensable » a pu expliquer aux élus le sens de cette démarche audacieuse de « récolte » d’arbres anciens en vue de la régénération de la haie.
  • Un reportage vidéo rendant compte des diverses facettes de ce projet est actuellement en cours de réalisation. « L’Arbre Indispensable » y apporte sa contribution.

La clôture du projet Leader est prévue en Mars 2018 et sera ponctuée par une « Fête de l’arbre », dont le périmètre n’est pas encore exactement déterminé, mais qui comprendra très certainement un chantier-sciage. L’organisation de cette manifestation incombe principalement à l’association « L’Arbre Indispensable ».

    • Rédaction de la « Charte de l’Arbre Indispensable »:

Depuis 2012, année de sa création, l’association « l’Arbre indispensable » a mené des actions de divers ordres (information, sensibilisation, formation, participation et contribution à des études, conduite de chantiers expérimentaux…), principalement en Ille et Vilaine où son utilité sociale est désormais largement reconnue, au travers des multiples sollicitations dont elle fait l’objet.

Forte de ses expériences et désireuse d’affirmer son expertise, l’association « l’Arbre indispensable » s’est dotée d’une Charte qui :

  •  Affirme ses valeurs et ses convictions traduisant sa vision de l’arbre et du bocage dans toutes leurs fonctionnalités.
  • Enonce ses principes d’action afin de disposer d’un outil référentiel sur lequel l’association s’appuiera, dans ses relations avec les décideurs publics et avec tous ses partenaires externes.

Fruit d’un long travail collectif, d’écriture, de production photographique et de présentation graphique, ce texte est aujourd’hui disponible. D’une étendue d’une dizaine de pages, il se compose d’un préambule, suivi de quatre grands chapitres reprenant les dimensions et fonctions essentielles de l’arbre, de la haie et du bocage (dimension patrimoniale et culturelle, dimension sociale, dimension économique, dimension environnementale).

  • Concernant la diffusion de la Charte : 1) Il a été décidé de déposer la Charte sur le site de l’a« l’Arbre indispensable ». 2) Il a été également décidé de présenter « physiquement » la Charte auprès d’élus et d’organisations susceptibles d’être décisionnaires ou influentes en matière d’aménagements paysagers (élus en charge de l’environnement, qu’ils soient départementaux, de communautés de communes, de communes ; structures telles que l’Agence de l’Eau, des Bureaux d’Etudes, des syndicats de Bassin Versant …).
  • Usages de la Charte : La Charte est pensée comme un outil opérationnel au service d’une dynamique partenariale et citoyenne. Nous considérons que, Collectivités territoriales, Agriculteurs, Entreprises, Associations, Citoyens … nous sommes tous, collectivement responsables de la place accordée aux arbres et aux haies champêtres. La Charte permet à tous les acteurs potentiels de discuter sur la base de références communes, recensant méthodiquement toutes les fonctionnalités de l’arbre et de la haie bocagère. Ceci en vue de protéger et de développer le bocage, non en tant que paysage-relique à entretenir dans un esprit passéiste, mais bien dans une perspective d’actualité productive et de développement durable, à l’échelle des territoires (bassin versant, pays, communauté de communes …).

Dans cet esprit, chacun est invité à :

  • Se servir de la Charte lors de l’élaboration et de la mise en œuvre de plans d’actions locaux pour conserver et améliorer la qualité des paysages bocagers.
  • Partager ses idées et ses projets sur : https://larbreindispensable.wordpress

 

 

  • Partenariat avec « AGROCAMPUS ».

  • Nous avons pu nouer des relations avec deux enseignants-chercheurs d’AGROCAMPUS-INRA (Didier LE COEUR et Ivan BERNEZ ). Ces deux enseignants-écologues, intéressés par l’approche globale de notre association nous ont proposé que 2 groupes d’étudiants-ingénieurs travaillent sur des projets d’études (projets courts, de l’ordre de 5 à 6 jours). Ainsi, deux sujets ont pu être explorés par 2 groupes de 3 à 4 étudiants :
  • 1) en 2016 : Une étude visant à « définir un outil permettant d’évaluer la valeur économique d’une haie bocagère ».
  • 2) en 2017 : Une étude portant sur la «recherche d’indicateurs de bio-diversité dans les haies bocagères », afin, d’une part, d’apprécier de manière qualitative la valeur écologique et les potentialités d’accueil de la biodiversité d’un site et, d’autre part, de dégager les critères les plus pertinents à prendre en compte en vue d’une restauration de la diversité biologique et structurelle d’une haie bocagère.

  • Partenariat avec le « Lycée Saint-Exupéry».

  • Au bénéfice d’élèves de diverses classes (de la seconde au BTS), Jean-Yves MOREL a conduit, à plusieurs reprises, des formations courtes de sensibilisation à l’environnement bocager, intégrant lecture de paysage et découverte du patrimoine bâti associé.
  • D’autre part, « l’Arbre Indispensable » a permis la mise en relation des professeurs de l’établissement avec des partenaires et intervenants (scierie de proximité, association « des Hommes et des Arbres » …) en vue d’initier des élèves à des pratiques professionnelles ayant pour objet des réalisations d’ouvrages durables utilisant du bois local (construction d’un abri de jardin et d’aménagements paysagers par exemple).

 

 

  • Partenariat avec le « Groupe Séché Environnement ».

  • A l’invitation du Groupe Séché, des membres de notre association, accompagnés de Didier Le Cœur (Agrocampus), ont pu visiter les espaces naturels (28 hectares) du site de La Dominelais, sous la conduite de 2 écologues du Groupe. Nos interlocuteurs nous ont présenté leurs divers projets de gestion du site, centrée sur la préservation et l’amélioration de la biodiversité (faune/flore), sans cacher leurs tâtonnements et remises en cause (déplantation de certaines bandes, éradication de saules autour des mares, plantation d’épineux pour les oiseaux- partenariat LPO-, expérience d’éco-pâturage …). Ils se sont déclarés très ouverts aux suggestions que l’on pourrait leur faire et à l’accueil d’étudiants pour des projets d’études ou de stages (ce qui a retenu l’attention d’Agrocampus).

A réfléchir et à suivre donc …

 

 

 

  • Organisation de chantiers-sciage (scierie mobile):
  • « L’Arbre Indispensable » a organisé, à Boisgervilly, deux chantiers-sciage, l’un en mai 2015 et l’autre en mai 2017. Ceci afin de :
  • 1) Mettre en évidence l’étendue des potentialités du bois de bocage en tant que ressource en bois d’œuvre, aux multiples et incontestables qualités qu’elles soient d’ordre mécanique ou esthétique .
  • 2) Démontrer l’intérêt économique d’une opération de sciage de transformation de l’arbre en bois d’œuvre plutôt que de le broyer et le mettre au feu.
  • Au cours de ces deux journées, une scierie mobile conduite par Henri Guinvarc’h, a transformé des grumes de diverses essences locales (chêne, pin douglas, frêne, robinier pseudo-acacia, érable, orme, peuplier …) en poteaux, bastaings, plateaux, planches ou feuillets, suivant la demande de charpentiers , menuisiers et ébénistes professionnels locaux, eux-mêmes présents sur place.
  • Ces journées ont notamment permis aux agriculteurs et aux élus locaux de se rendre compte que la scierie mobile est une solution particulièrement pertinente pour des lots de grumes disparates, qui n’intéressent pas les scieries industrielles. Se déplaçant au plus près de la ressource, la scierie mobile permet par ailleurs d’obtenir un «débit à façon » optimisant au mieux la matière d’œuvre.

Un prochain chantier-sciage sera vraisemblablement à organiser au mois de mars 2018, en clôture du Projet Leader.

 

  • Refonte du site « L’arbre Indispensable »

    https://larbreindispensable.wordpress

  • Matthieu CHARPENTIER a entrepris de restructurer le site afin de le rendre plus clair et plus facile d’utilisation. Matthieu propose notamment d’installer une rubrique «répertoire », afin de collecter des « ressources techniques » et d’orienter vers des « partenaires ».
  • Il convient de veiller à la structuration du site afin qu’elle soit en parfaite cohérence avec les 4 piliers de la Charte.

 

  • Organisation de formations :

  • En novembre 2016, « L’Arbre Indispensable » a organisé une après-midi de formation-action portant sur la question : Comment aborder l’entretien d’une friche arborée ?
  • Face à une friche arborée laissée à elle-même depuis une dizaine d’années et composée d’espèces plantées et d’espèces colonisatrices issues de régénération naturelle, il s’agissait de réfléchir, sur le terrain, à une intervention optimale visant à sélectionner et orienter les arbres présents vers la production de bois d’œuvre, sans omettre de prendre en compte les autres fonctions et services que pourraient rendre cet espace arboré (en termes de biodiversité, par exemple).
  • Encadrée par Yannick ROBERT et Jean-Yves MOREL, cette formation a rassemblé une quinzaine de participants qui ont été mis en situation d’observation, de détermination des choix d’intervention et d’intervention proprement dite.

 

 

Publicités